​Parcours...

A Lyon, ma ville natale, après un passage en mécanique, au lycée Edouard Branly, je vais préférer le bâtiment où je découvre, entre autre, le travail du bois (mobilier), jusqu'au BT "execution de travaux" au lycée La Martinière Montplaisir.
Je poursuis mon chemin à Dijon, en DNAT à l'école nationale des Beaux-Arts ; avant de réaliser que le mélange de tout ce qui me passionne (technique et artistique) se retrouve dans les études d'architecture. 
C'est pourquoi, après un emploi de quelques mois à la
Cité de la création (Oullins, 69) où je participe à un projet d'aménagement de place et à plusieurs grandes fresques murales, je décide de m'installer à Paris et de m'inscrire à UP8, aujourd'hui ENSAPB, école nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville...

Pour y devenir enseignant dans la foulée (mobilier puis construction).

Passant une année en Roumanie, à l'université d'architecture et d'urbanisme "Ion Mincu" de Bucarest, je découvre l'architecture traditionnelle en bois et comprends beaucoup mieux l'oeuvre du sculpteur Constantin BRANCUSI.
C'est sûrement pour cela qu'après mon diplôme d'architecte, je migre à Epinal préparer un master Bois et construction à l'ENSTIB, école nationale supérieure des techniques et industries du bois, et deviens, ensuite, formateur sur le bois et la construction bois pour le CNDB (comité national pour le développement du bois), après avoir activement participé à la mise en place de "modules" de formation des architectes.

En parallèle, j'ai une activité d'architecte et de maquettiste (bois), qui me donne plusieurs occasions de travailler pour des artistes comme Alexandre Périgot et Daniel BUREN, en apportant une touche technique.

Durant ces années, j'enseigne le dessin et la construction à l'ENSAPM, l'école nationale supérieure d'architecture de Paris-Malaquais et la "morphostructure" à l'ENSAD, l'école des Arts Décoratifs, l'ENSAPV, l'école nationale supérieure d'architecture de la ville et des territoires à Marne-la-Vallée, ou encore, plus récemment, en Licence PRO à l'Université de Valence, à l'UPMC, université Pierre et Marie Curie à Paris...

 

Aujourd'hui, et depuis un certain nombre d'années, mon enseignement, principalement à Paris-Belleville, est basé sur cette charnière entre le créatif et l'ingénierie. Et c'est la construction bois qui me permet cette pirouette. En dehors des cours théoriques sur le bois (la forêt, l'anatomie du bois, ces atouts, puis les techniques de constructions et les matériaux sains qui l'accompagnent...), je dirige un atelier où les étudiants peuvent dessiner puis réaliser des éléments de mobilier, des objets "design", ou encore réaliser des projets concrets pour des besoins bien précis d'associations ou de communes, dans des camps de Roms, par exemple. Ces derniers temps, les travaux des étudiants sont venus compléter les dispositifs existants dans les camps de migrants, à Calais, puis à Grande-Synthe, Marseille ou encore à La Roya.

Show More


C'est ainsi que mon activité de sculpteur sur bois, que je mène depuis les années 90, ne vient pas en plus d'une (ou des) autre(s), mais que tout se complète, s'intègre, se mèle, s'entrecroise... 

En 2019, je suis sélectionné pour le championnat de France de sculpture à la tronçonneuse

© 2013 by ​Cambium-même          équipé par