Mes principaux outils 

Une des caractéristiques importantes des "bons" outils est leur capacité à être adaptés, voire détournés... comme la pioche qui avait la courbe souhaitée pour devenir une herminette (outil quasi introuvable sur le marché). Certains outils anciens ont justement ces qualités.

Les tronçonneuses aussi peuvent être adaptées en fonction des besoins : longueur et forme du guide, nombre de dents, forme des gouges, angle d'affûtage...

Au départ, j'ai utilisé une tronçonneuse pour arriver plus vite à la forme voulue, sur ma première grosse souche (Chatou) ; puis je me suis vite rendu compte des possibilités que pouvait m'offrir cet outil. Ensuite, il y a eu les démonstrations en public, avec de plus en plus de sollicitations de la part d'associations, de festivals ou encore de communes. Ce côté performance ou spectacle n'est pas fait pour me déplaire !

Depuis plusieurs années, j'ai le soutien de STIHL, ce qui me permet d'avoir un certain nombre de machines avec des guides et des chaines différents selon mes besoins, et des équipement de qualité.

Et depuis quelques temps, j'essaie les machines à batterie...

Les plus intéressants sont les outils et/ou les techniques que l'on met au point soi-même pour répondre à un besoin bien particulier, ponctuel ou pas, ces petits secrets de fabrication...

Par ailleurs, j'utilise des machines outils, en atelier, telles que la dégauchisseuse, la toupie, différentes scies à ruban ou circulaire... L'objectif actuel est d'en faire le plus possible en n'utilisant que les tronçonneuses. Ce qui est le cas des TOTEMS les plus récents sur billes ou sur souches.

© 2013 by ​Cambium-même          équipé par