Présentation    

TOTEMS Cambium-même, pourquoi ?


Le cambium est une couche extrêmement fine située entre l’écorce et le bois (parfait). C’est cette petite couche qui produit les cellules nécessaires à la croissance de l’arbre, créant ainsi les cernes annuels…

Les cellules sont produites à la fois vers l’extérieur pour fabriquer le liber qui donnera l’écorce après quelques années, ainsi que vers l’intérieur, l’aubier qui donnera plus tard, le duramen (avec les cernes). Ce n'est que dans l'aubier et le liber que circule la sève. 

C’est complexe et beau à la fois !

Le bois est passionnant !

 

TOTEM : Subt, Masc. Objet rituel présent dans différentes sociétés dans le monde, qui peut servir d'emblème à un groupe de personnes, famille, clan ou tribu. Par extension, ce à quoi on voue un respect "religieux", la chose sacrée.

TOTEMS Représente, pour moi, ma production... verticale, avec un regard vers le haut. Sans parler du divin, rappeler que l'homme est petit face à la nature. L'arbre lui-même, n'est il pas le totem de la nature !

Je suis passé de petites pièces produites en atelier, aux grandes sculptures sur pieds à la tronçonneuse, en essayant de retrouver un même langage tout en changeant d'outils.

Exploiter la moindre fissure, le moindre "défaut" du bois, les nœuds, mis en valeur par la main, ou la machine...

Rechercher des matières/surfaces.

Redonner vie à l'arbre mort !

 

Le bois, un morceau de moi !

Le bois est ma passion depuis bien longtemps, que ce soit en tant qu’architecte (spécialisé dans la construction bois) ou en tant qu’enseignant (construction bois à l’école nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, principalement) ou, bien sûr, en tant que sculpteur.

Au départ, j'ai utilisé une tronçonneuse pour arriver plus vite à la forme voulue, sur ma première grosse sculpture sur pied ; puis je me suis vite rendu compte des possibilités que pouvait m'offrir cet outil. Ensuite, il y a eu les démonstrations en public, avec de plus en plus de sollicitations de la part d'associations, de festivals ou encore de communes.

Les pièces de bois que je sculpte sont issues de la récupération (démolition...) et pour les souches, il s'agit toujours d'arbres malades, ou trop vieux, qui doivent de toute façon être coupés. Dans ce contexte, j'éprouve un certain plaisir à proposer à l'arbre une deuxième vie, qui ne sera pas éternelle non-plus, puisque, farouchement opposé aux produits chimiques je laisse les souches en l'état, sans traitement. Elles continuent donc à nourrir larves et insectes, à abriter oiseaux et rongeurs sur place...

C'est la vie !

De son côté, le bois fourni matériau et inspiration. Ces surprises que d'autres voient comme des "défauts" provoquent, à coup sûr, de nouvelles idées à chaque rencontre.

Pour des sculptures plus pérennes, il faut s'orienter vers les Totems d'intérieur.

FB_IMG_1645999187224[1]_edited.jpg